Instant Critique
Accueil » Actualités » Société » Le député Joachim Son-Forget en roue libre sur Twitter.
Société

Le député Joachim Son-Forget en roue libre sur Twitter.

Rien ni personne ne semble pouvoir raisonner Joachim Son-Forget sur Twitter, pas même le bon sens. Ses tweets sont de plus en plus virulents envers ses détracteurs et il n’hésite pas à les invectiver avant de les bloquer. Le député des français en Suisse et au Liechtenstein est anticonformiste et le fait savoir.

Twitter VS Assemblée Nationale

Lorsqu’un élu prend la parole sur les réseaux sociaux, c’est souvent pour exprimer son opinion sur des faits d’actualité. Il le fait en son nom, mais aussi et surtout au nom des citoyens qui lui ont donné un mandat qu’il soit maire, député ou président. Mais lorsqu’un député est plus actif sur Twitter qu’à l’assemblée nationale, la légitimité du mandat peut être menacée. Joachim Son-Forget fait partie des députés les moins actifs à l’assemblée : 21 semaines d’activité sur les 10 derniers mois (source : https://www.nosdeputes.fr/joachim-son-forget )

Élu avec 17.460 voix sur 23.945 votants, il représente donc sa circonscription moins d’une fois sur deux dans l’hémicycle. Gérer un compte Twitter à 66k abonnés est chronophage.

A titre de comparaison, les députés les plus actifs dans l’hémicycle sont ceux qui tweetent le moins (à quelques exceptions près):

  • Andre Chassaigne (GDR) : 43 semaines d’activité – 2858 tweets
  • Gilles Le Gendre (LREM) : 43 semaines d’activité – 3182 tweets
  • Patrick Mignola (MODEM) : 43 semaines d’activité – 1795 tweets
  • Pierre Cordier (LR) : 41 semaines d’activité – 3588 tweets
  • Joachim Son-Forget (NI) : 21 semaines d’activité – 15.900 tweets

Ce n’est peut-être pas suffisant pour en faire une généralité, certes, mais le fait est que la seule tribune d’expression utile à un député reste l’assemblée nationale, et non Twitter.

Le retour de flammes

Les poussées de fièvre égocentriques du jeune député sur Twitter donnent parfois naissance à des réponses drôles et décalées d’internautes.

Capture-Twitter-Joachim-Son-Forget
Capture-Twitter-Joachim-Son-Forget

En réponse à l’ensemble des déclarations du député, un internaute qui répond au pseudo de Tipunch sur Twitter a publié une vidéo parodique du député à l’assemblée.

©TiPunch

Un humour cher au député.

Ou bien des best of de ses pires déclarations

Une faute morale ?

En 2018, lorsqu’il faisait partie de LREM, Joachim Son-Forget avait déjà fait l’objet d’un avertissement par son parti politique. Un avertissement auquel il répondra par une déclaration détonante sur RMC : “Je n’ai pas de chef et je n’en aurai jamais”. Le ton étant donné, le député n’appartient plus à aucun parti aujourd’hui. Plus aucun garde-fou pour tempérer ses sauts d’humeur sur les réseaux sociaux. Un statut de Rōnin agitateur assumé dans une interview donnée à Paris Match en juillet 2020.

Mais qu’en est-il vraiment de son statut de député ? Rien ne justifie de tels propos sur la place publique. Être élu c’est aussi s’exposer aux critiques même les plus virulentes en y répondant par la raison et non par l’émotion.

Son parcours atypique et son rôle au sein de la nation devrait appeler à d’avantage de retenue et d’humilité quand il s’adresse à des internautes qui font partie du peuple français. Par définition un député est un délégué (du latin deputatus) chargé de transmettre un message dans une assemblée et de prendre part aux débats. Ni plus, ni moins. Il est au service de tous les citoyens qui paient avec leurs impôts ses indemnités et son salaire. La contradiction fait partie du jeu et le débat ne peut être que plus passionnant. S’il ne s’intéresse qu’à ses 17.000 électeurs de l’étranger, le clivage n’en sera que plus important.

Enfin, Joachim Son-Forget semble recevoir régulièrement des menaces de mort anonymes. Monsieur le député, sachez que ce sont eux les “grosses p*t*s anonymes” et les “froussards”. Ne vous trompez pas d’ennemis.

Related posts

Les zones d’ombre autour du business de Bruno Charvet

Antoine DAOUST

Que sont devenus les 108.026 Euros versés à l’association de Jacques Grimault ?

Antoine DAOUST

Démonétisation, quand les annonceurs dictent leurs règles sur YouTube.

Antoine DAOUST

La liberté d’expression est-elle vraiment menacée sur YouTube ?

Antoine DAOUST
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Actualités, enquêtes, opinions, divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre navigation et analyser le trafic Accepter En savoir plus