Instant Critique
Accueil » Actualités » Société » [EDITO] Le lynchage d’AstronoGeek sur Twitter était-il justifié ?
Société

[EDITO] Le lynchage d’AstronoGeek sur Twitter était-il justifié ?

Dans la nuit du dimanche au lundi 13 juillet 2020, AstronoGeek poste un thread sur Twitter sur le thème #BalanceTonYouTubeur . Un post qui a suscité des réactions aussi nombreuses que virulentes de la part des Twittos. Un lynchage d’une rare violence fomenté et monté en épingle par des groupuscules qui avait pour seul objectif l’anéantissement d’AstronoGeek.

Les accusations de viol

Capture-Twitter-@AstronoGeek

Ces mots ont valu à AstronoGeek d’être accusé de violeur par une dizaine de milliers d’internautes. Sans nul doute, parmi ces internautes, figurait des victimes de viol qui ont pu connaitre un réel traumatisme dans des circonstances similaires. Dans ce cas, il n’y a aucun débat sur le caractère maladroit et déplacé du tweet. Mais pour les 99,99% des internautes restants ? Ils y voient un viol, je n’y vois qu’une pratique sexuelle consentie et réciproque avec tacite reconduction. Et c’est tout.

Les confessions de Jean-Jacques Astro

Dans son thread, AstronoGeek confesse des erreurs de jeunesse. Des confessions qui, en toute objectivité, ne cassent pas 3 pattes à un canard. Mais qui font passer le vidéaste pour un diable aux yeux des anges qui se donnent un malin plaisir à le traîner dans la merde. Qui n’a jamais commis une infraction dans sa vie ? S’attaquer à de si petites futilités quand on a le cul sale, ce n’est pas de la dénonciation, c’est de l’hypocrisie. Ni plus, ni moins.

Raison VS émotion

Twitter, par sa conception, ne laisse que peu de place à la nuance et au développement. Face à un sujet aussi “brûlant”, il convient de se poser les bonnes questions avant de réagir. Il est vrai qu’en première lecture le thread pouvait inciter à réagir de façon spontanée. Mais en deuxième lecture, les déclarations d’AstronoGeek incitaient plutôt à se questionner et surtout à observer.

L’expérience à moitié réussie

“Le discours traduisant une expérience est souvent plus important que l’expérience elle-même.”

Bernard Weber

S’il y a un point discutable dans l’initiative du thread, c’est bien le prétexte. Utiliser une tendance comme #BalanceTonYouTubeur pour expérimenter un cancel culture était une erreur morale. Une erreur qu’il a reconnu et pour laquelle il s’est excusé dans une vidéo. Mais c’est cette erreur qui a permis de révéler à quel point les chacals sont nombreux sur Twitter. Il ne s’agit pas ici de mettre tout le monde dans le même panier, mais il y a une grande différence entre exprimer un désaccord (ou dénoncer des propos) et se nourrir d’une vieille carcasse de haine comme des charognards pour se donner l’apparence de justiciers.

Bien que cette expérience soit une erreur morale, ce n’est pas le tweet d’un seul homme qui a détourné le sujet de sa cause. Ce sont les réactions surdimensionnées et hypocrites de ces pseudos SJW qui ont fait passé les victimes de viol au second plan. Il y avait un homme à abattre, les victimes attendront la fin de la lapidation.

J’ai l’intime conviction que ce lynchage à l’encontre d’AstronoGeek, au final, a desservit la cause des victimes présumées de viol ou d’abus sexuels de la part de vidéastes. Et ce dernier a également une part de responsabilité.

Les victimes de violences, de viol, d’abus sexuel ou toute autre infamie sont courageuses de dénoncer publiquement leurs agresseurs. Sincèrement. Mais il faut également les soutenir et les encourager pour déposer une plainte, aller jusqu’au bout pour espérer obtenir gain de cause et que justice soit faite. Et si ces victimes ne sont pas entendues, alors alertez les pouvoirs publics, les députés, les ministres qui sont tous présents sur les réseaux sociaux.

Volte Face et dommages collatéraux

Au nom de quoi des personnes somment des individus de s’exprimer sous prétexte qu’ils connaissent AstronoGeek ou qu’ils partagent avec lui la pensée critique et/ou le scepticisme ? Au nom de la justice sociale ? Arrêtez donc votre mascarade un instant et interpellez plutôt des institutions qui ont le pouvoir de faire changer les choses sur de vrais sujets, car oui, il y a de vrais combats à mener. On y reviendra plus bas.

Certains n’ont pas attendus d’être interpellés pour se faire entendre. Très honnêtement, je m’attendais à plus d’intelligence et de fraternité de la part de ces personnes qui font de l’esprit critique et du scepticisme leur façon de penser et de voir le monde. Quand une personne trébuche, soit on l’aide, soit on la pousse un peu pour s’essuyer les pieds dessus. Le problème est que personne ne s’est posé la question de pourquoi il avait trébuché et que trop l’ont poussé un peu plus.

Et puis il y a ceux qui ont été ciblés par des attaques gratuites. Ils ont été ouvertement associés aux propos d’AstronoGeek sous prétexte qu’ils sont debunkers comme lui. Du tir à vue sans sommation. Une lettre de cachet version 2.0.

J’ai toujours associé l’esprit critique à un circuit intelligent qui consiste à lire, relire, analyser, rechercher, (se)questionner, interpréter, comparer et conclure. Quelle déception fut la mienne lorsque j’ai constaté qu’au final on pouvait passer de la lecture à la conclusion en sautant tout le reste.

Le lynchage

Le lynchage, quelque soit sa nature, n’a pas sa place dans une société civilisée. Car oui, durant plus de 48h, c’est un lynchage public qui a eu lieu sur Twitter. Ce réseau social est à la fois un excellent espace d’expression et un tribunal. Un tribunal où les juges sont plus nombreux que les accusés et où les accusés n’ont ni avocats ni présomption d’innocence.

Il n’y a qu’en faisant des erreurs qu’on apprend à ne plus en faire. Le mea-culpa étant fait, quelle est la suite à donner ? Soit on fait une tape dans le dos en lui disant de mettre un peu plus d’eau dans son vin, soit on admet que personne n’a le droit à l’erreur dans sa vie. Twitter va très vite se vider dans ce cas.

Enfin, YouTube est une plateforme qui regorge de jeunes talents qui méritent plus de visibilité. Une visibilité que je tente modestement de leur donner à travers des articles dans ce magazine. Mais il y a également de véritables tarés à dénoncer unanimement. Des tarés qui opèrent en ce moment même et qui mettent la vie d’autres personnes en danger. Si vraiment vous voulez vous rendre utile, alertez les autorités publiques et dénoncez ceux qui répandent des fake-news, ceux qui se font passer pour ce qu’ils ne sont pas, ces charlatant, ces escrocs, ces gourous. Ces gens là ne se contentent pas d’un seul Tweet, ce sont des heures de vidéos chaque semaine sur YouTube où ils gagnent de plus en plus d’adeptes. Faites le intelligemment et dans le respect. Même les enflures ont le droit à un procès équitable. On peut caricaturer, troller, rigoler, dénoncer et alerter dans le respect. Mais on ne s’improvise pas juge, juré et bourreau lâchement derrière un écran.

[Cet article n’est que mon avis personnel. Toutefois, le dernier paragraphe trace la ligne éditoriale du magazine]

Related posts

La mode des “debunk”

Antoine DAOUST

La liberté d’expression est-elle vraiment menacée sur YouTube ?

Antoine DAOUST

ACult : “le sujet des dérives sectaires m’intéressait depuis quelques années”

Antoine DAOUST

Quand YouTube laisse le champ libre aux arnaqueurs.

Antoine DAOUST
S’abonner
Notifier de
guest
6 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Lucius Forge

Comment ne pas être d’accord. Cette histoire démontre la toxicité de Twitter et me rassure sur le fait de ne pas y avoir foutu les pieds depuis bien longtemps …

François

Twitter, ce réseau ou des boutonneux s’érigent en arbitre des élégances, garant d’une morale inquisitrice mais irréprochable, comme ma poubelle désormais repeinte selon les codes couleurs du recyclage, donc irréprochable. Bref, Twitter cet égout, ou l’ami qui a la tête dans les étoiles, savait très bien ce qu’il faisait.

Vincent

Article à vomir, un parti pris très dérangeant pour défendre en bon mâle à la masculinité fragilisée un tweet plus bas que terre.

Xipiron

Bonjour,
Un lynchage ça consistait à pendre un homme par le cou jusqu’à ce que mort s’ensuive, sans autre forme de procés, au seul motif de sa couleur de peau. Pas grand rapport avec le shitstrorm provoqué par Arnaud. Les mots ont un sens. Maintenant, pas grand chose à redire au fond de votre billet, personne n’y aurait rien à redire, ” en général “. Le procédé était bien con, on avait vu la grosse provoc venir, hein, et ça faisait un moment que des gens bien intentionnés (mais vraiment, sans ironie) l’interpellaient sur certains aspects problématiques de son taf. On s’y attendait un peu et ça n’a pas loupé. Bref, je n’irai pas dire “bien fait” (c’est une réaction que je déteste) mais comment dire, ce n’est pas bien sérieux. Quant à ses vidéos explication (et non excuse, hein) elles montrent que visiblement Arnaud ne capte pas où ça coince… parce que ça ne bloque pas que du fait de tartuffes ou de pères la morale mais aussi de gens ayant des intérets proches des siens mais en gros désaccord argumenté sur l’approche. Ah, et le coco ne s’est pas particulièrement fait canceller, faut pas déc’ (plus de 600k abo sur sa page you tube en ce moment). Salutations !

Pierre-Alex

La preuve est faite, ce site est encore un énième avatar du zététisme stupide. Défoncer Grimault est un acte de salubrité public, mais défendre un taré comme astronogeek, sous prétexte qu’il fait partie de la mouvance zet’ sectaire, c’est abusé.

Mais merci, au moins ça m’a permis de voir que vous n’avez pas du tout un regard équilibré des choses.

Alexie

Les SJW ne luttent pas contre le racisme et le sexisme : les SJW sont des fachos (d’authentiques fachos) pro-indigénistes, racistes et anti-féministes. De minables nazillons pro-PIR.

Actualités, enquêtes, opinions, divertissement

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre navigation et analyser le trafic Accepter En savoir plus